Le mythe de la nuit complète

La question la plus fréquente que les parents me posent est sans doute celle-ci : 
« Quand est-ce que mon bébé fera ses nuits ? ».

Il n’y a pas de réponse temporelle

Ma réponse risque de vous décevoir. C’est une question à laquelle il est difficile de répondre simplement, alors que je sais que les parents attendent une réponse rapide et temporelle.

J’aimerais beaucoup vous dire : « dans trois nuits à partir de maintenant » ou « à partir de ses six mois » mais il y a plusieurs facteurs à considérer et certaines choses à comprendre avant de pouvoir annoncer une date précise.

Bébé ne fait pas ses nuits, vous non plus

La première chose que les parents doivent comprendre est la suivante : Votre bébé ne dormira jamais toute la nuit.

Pourquoi ? Parce que vous devez savoir que personne ne le fait jamais que ce soient les bébés ou nous-mêmes, les adultes.

En tant qu’êtres humains, nous dormons par cycles, qui varient du sommeil léger au sommeil profond et inversement. Parfois, lorsque nous entrons dans la phase de sommeil léger d’un cycle, nous entendons un bruit, nous sommes au milieu d’un rêve agité ou nous bougeons juste un peu, ce qui est suffisant pour nous réveiller.

En tant qu’adultes, nous en avons fait l’expérience des milliers de fois, nous l’ignorons et nous nous rendormons. La plupart du temps, le réveil est si bref que nous ne nous en souvenons même pas au petit matin. Se réveiller la nuit est donc tout à fait normal, et la clé réside dans la faculté à se rendormir seul.

Mais alors quelle est la différence avec nos tout-petits ? C’est à ce stade que je vous révèle les associations au sommeil que développent nos bébés pour se rendormir. Les bébés qui ont l’habitude qu’on les berce, qu’on chante ou qu’on les allaite pour dormir, vont se réveiller la nuit et vous appeler afin que vous les aidiez à se rendormir paisiblement dans ces mêmes conditions.

C’est la raison pour laquelle bébé ne dormira jamais toute la nuit sans votre aide, mais alors comment faire quand on est parent, que nous sommes au milieu de la nuit et que toute la famille a besoin de dormir ?

Comment aider bébé à se rendormir tout seul ?

La question que vous devez maintenant vous poser est : « Quand est-ce que mon bébé sera capable de se rendormir tout seul ? »

Et il est bien plus facile de répondre à cette question. Cela se produira quand il aura appris comment, tout simplement !

Quand vous apprenez à votre tout-petit à s’endormir tout seul, il devient autonome et capable d’utiliser cette stratégie plusieurs fois par nuit, chaque nuit, pour le reste de sa vie.

Maintenant, vous vous demandez sans doute comment procéder pour l’accompagner vers cet apprentissage. Je vous rassure, il ne suffit pas de laisser votre bébé pleurer seul dans son lit pour qu’il le découvre par lui-même. La méthode « 5-10-15 » rendue populaire par le Dr Ferber est une approche très contestée car elle induit de laisser pleurer son enfant et donc engendre beaucoup de stress néfaste à son développement neurologique… Bien qu’elle fonctionne dans certains cas. Ma vision est différente de celle-ci et je propose une approche plus douce et bienveillante pour accompagner votre bébé vers l’autonomie du sommeil.

« Apprends-moi à dormir seul », pour des nuits paisibles

Nous savons que dormir est inné. En revanche, acquérir de bonnes habitudes de sommeil pour bien dormir, s’apprend. J’entends par là que pour que votre enfant apprenne à bien dormir la nuit, il doit développer sa propre stratégie d’endormissement et d’apaisement.

En pratique, cela implique que si votre bébé a une association au sommeil dépendante de l’adulte (la tétine, le bercement, l’allaitement…), l’objectif est de supprimer celle-ci pour lui permettre d’en développer une nouvelle qui lui sera propre. « Apprends-moi à dormir seul » est le pilier de ma méthode.

En tant que parents, il est de notre devoir d’accompagner nos tout-petits dans la découverte du monde en favorisant l’autonomie et la confiance en soi. Comme tout apprentissage qu’il fera dans sa vie, votre enfant a besoin de l’apprendre par lui-même et donc la pratique est essentielle. Tout comme rester à ses côtés pour lui apporter un cadre affectif et sécurisant pour le rassurer. Je ne vous dis pas que la tâche sera facile, il pourra être frustré ou perturbé au démarrage, mais il apprendra à s’apaiser avec un peu de temps, beaucoup d’amour et de réconfort. Cela vous donnera le courage nécessaire pour essayer, poursuivre et l’accompagner.

Alors, si je ne peux pas donner une date ou un âge exact où votre tout-petit passera une nuit sans pleurer et sans demander votre aide pour se rendormir, je peux vous assurer que cet instant viendra lorsqu’il l’aura appris par lui-même.

J’espère que ces conseils vous seront utiles, s’il vous reste des interrogations je suis à votre disposition pour vous écouter, échanger et vous guider.

Réservez dès à présent votre consultation initiale de 15 minutes (offerte) en cliquant sur le lien suivant :